Il existe différentes destinations pour échapper au centre-ville de San José. L’une d’entre elles est Cartago et ses alentours. Cette ville, fondée en 1563, fut la capitale du Costa Rica jusqu’en 1823. Malheureusement aucun monument colonial n’a survécu aux tremblements de terre et éruptions volcaniques. En une heure de route vous pouvez donc vous retrouvez au bord d’un cratère, au milieu d’un parc national, ou encore à admirer l’architecture d’une basilique.

Cratère du Volcan Irazu Copyright Anne Leger

Pour commencer, le volcan Irazú, le plus haut du Costa Rica, est un passage obligé (cf. article). Le mieux est d’arriver vers 9h-9h30 au sommet si vous voulez éviter l’attente. Il vous faut ensuite 1h à 2h pour vous promener tranquillement au bord du cratère.
Puis, si vous aimez marcher, rendez-vous dans le secteur Prusia du Parc National du Volcan Irazú. Ce parc divisé en deux secteurs abrite une forêt exotique de cipres, pins et eucalyptus, ainsi que de rares champignons comme l’Amanita muscaride (hallucinogène) et le Morchela esculenta (comestible). Plusieurs sentiers vous sont proposés, le plus long durant entre 4h et 5h avec la pause pique-nique. La difficulté est modérée, le plus dur pouvant être de supporter l’altitude (2600-3095msnm). Le prix d’entrée est de 5$ pour les étrangers.

Malheureusement il n’est pas possible d’accéder à ce parc en bus, il vous faut une voiture. Depuis San José prenez l’autoroute Florencio del Castillo en direction de Cartago jusqu’à Tierra Blanca. A partir de là il vous reste à parcourir 2 km vers le Volcan Irazú au nord-est, au croisement prenez la première à gauche et continuez tout droit sur 4 km environ. L’entrée se trouve près du Sanatorium et est difficile à trouver à cause d’un manque de signalisation, il est donc plus prudent de posséder la 3G.

Le centre-ville de Cartago vous offre par la suite divers points d’intérêts. Une des églises les plus célèbres du Costa Rica construite en 1912 se trouve en son centre. La Basílica de Nuestra Señora de los Ángeles est connue pour sa Madone noire et chaque année, le 2 août, des milliers de pèlerins parcourent des kilomètres à pied afin de la saluer. Ce jour là de nombreuses routes sont fermées et la circulation dans San José est difficile. Après avoir pu admirer l’architecture byzantine de la basilique, faites une halte devant les ruines de la Paroisse de Cartago datant du XVIe ou XVIIe siècle (15 minutes de marche) avant de vous diriger vers le Musée Municipal. Vous pourrez y admirer les œuvres d’artistes nationaux et parfois internationaux ainsi que découvrir son patrimoine architectural. Enfin, le centre-ville vous offre aussi la possibilité de découvrir une importante collection d’orchidées ainsi que 2 km de sentiers entre cactus, fleurs exotiques et décors japonisants au Jardin Botanique de Lankester.

Vous pouvez y accéder du lundi au dimanche de 8h30 à 16h30 avec un prix d’entrée de 10$ pour les adultes étrangers et 7.50$ pour les étudiants. Cette promenade est cependant moins impressionnante durant la saison des pluies.
Accès : seul le centre-ville est accessible en bus, sinon il est préférable de louer une voiture.